Cette article a pour but de regrouper des règles de conception d’une fusée. Les conseils proposés ci-dessous sont des conseils généraux lors du design de modèles classiques. Elles ne remplacent pas des tests de stabilité mais sont plus des règles de bonnes conduites pour des premières constructions.

Lorsque vous aurez assez d’expérience certaines règles peuvent être amenées à être remodelées ou complètement ignorées.

Cet article couvre une vaste variété de points dont:

Conception / Design

Stabilité

  • Marge de stabilité : le Centre de Gravité (CG) doit être à l’avant du Centre de Pression (CP) de 1 à 2 fois le diamètre du fuselage. Si le calibre est de 1 (une fois le diamètre de la fusée) alors on dit que la fusée est dans la marge de stabilité. Entre 0.5 et 1 calibre, la fusée est marginalement stable. Si le calibre est supérieur a 2 alors la fusée est « over stable ». Une telle stabilité entraine un tournoiement assez important dans le vent. Une fusée over stable et qui dispose d’une propulsion faible peut terminer a l’horizontale.
  • Ajuster le CG : pour déplacer le CG vers l’avant, ajouter du poids dans l’ogive ou réduire le poids près du support moteur ou allonger le fuselage. Pour le déplacer vers l’arrière, faire l’inverse.
  • Ajuster le CP : pour déplacer le CP vers l’arrière, c’est à dire augmenter la stabilité, augmenter la taille des ailettes. Pour déplacer le CP vers l’avant, faire l’inverse.

Construction

Ailettes

  • Nombre : habituellement un modèle a 3 ailettes ou 4 ailettes. 4 ailettes permettent plus de stabilité en déplaçant le centre de pression (CP) vers l’arrière. Il est possible d’utiliser 5, 6 voire 8 ailettes ceci dit.
  • Forme : la forme la plus efficace d’ailette est la forme en « clipped delta ».
  • Optimisation : poncer les bords d’attaque pour obtenir un profil en V.

Fuselage

  • Diamètre et longueur : le rapport entre le diamètre et la longueur du fuselage devrait être de 10 – 20:1. Une fusée de 3 pouces de diamètres devrait faire entre 30 et 60 pouces de long.
  • Renforcement : appliquer une couche de fibre de verre sur les fusées ayant un diamètres supérieur a 2.56 pouces et dont la vitesse est supérieur ou égale a 0.85 Mach.
  • Quantum : à éviter pour les fusées à diamètre minimum. Impossible à renforcer par de la fibre de verre, de carbone ou de kevlar. Pas conçu pour les vols transsonique ni supersonique.
  • Pistons : surtout utilisé par la marque PML. Les pistons ont besoin d’une charge d’éjection moindre par rapport aux système de protection traditionnels.

Finition

Peinture

  • Préparation : poncer légèrement les surfaces a peindre avec du papier de verre 320 ou 400.
  • Primaire/Apprêt : utiliser du gris pour les fusées aux couleurs sombres et du primaire blanc pour les fusées aux couleurs claires (surtout pour les fusées aux couleurs blanches et les fluorescentes).
  • Peinture : utiliser toujours la même marque de peinture, évitez les mélanges. J’ai toujours eu de bons résultats avec l’acrylique (en bombe ou pulvérisée). J’ai également déjà utilisé les peintures enamel pour les petites fusées et les résultats étaient bons.
  • Couches : pour avoir une surface bien lisse, vous pouvez poncer la surface entre les couches sous l’eau avec du papier de verre fin (800 ou 1000).

Lancement

  • Tige ou rails? : pour les modèles LPR à MPR préférer des tiges de lancement. Pour les modèles HPR, préférez des rails buttons.
  • Position des tiges et rails buttons : Si vous utilisez un seul guide de lancement, le placer au niveau du CG de la fusée. Dans le cas des rails buttons, il vous en faut minimum deux : le premier a placer sur la partie basse du fuselage et le deuxième doit se placer sur ou en dessous du CG.
  • Vitesse minimum : 50 km/h pour un vent de 8 km/h.

Propulsion

  • Tube moteur : Construisez votre rocket pour le plus grand moteur. Vous pouvez toujours utiliser des moteurs plus petits mais pas plus grands.

Récupération

  •  Streamer : doit être 10 fois plus long que large.
  • Longueur du cordon de choc : 2 à 3 fois la longueur de la fusée pour les modèles LPR. Pour les modèles de type MPR et HPR, le cordon de choc devrait faire 4-5 fois la longueur de la fusée.
Conseils généraux
Tagged on:                                 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *