I. Règlementation en vigueur: 

La pratique de l’astromodélisme est légale en France mais il faut respecter certaines règles:

  • Espace aérien: l’altitude maximale est de 120m hors zone spécifique ou NOTAM accordant un plafond supérieur.
  • Terrain de lancement: il est impératif d’avoir l’accord du propriétaire du terrain pour l’usage de ce dernier (merci à eux). Terrain dégagé loin de bâtiments habités, aéroport, lignes électriques, routes fréquentées, voies ferrées.
  • Age: la pratique est autorisée aux mineurs mais sous le contrôle d’un adulte. Il faut être majeur pour acheter et mettre en oeuvres des moteurs.
  • Moteurs: utilisation de moteurs commerciaux certifiés CE.

Attention l’usage de moteurs expérimentaux type Rocket Candy ou autres sont officiellement interdits en France…

II. Comment pratiquer l’Astromodélisme?

En solo avec un kit de débutant et en respectant les consignes de sécurité du fabricant. Mais l’idéale est de pratiquer au sein d’un club ou d’une association qui  apporte le meilleur encadrement en matière de formation et de sécurité. Cet adage est d’autant plus vrai pour la pratique de l’astromodélisme qui demande des connaissances spécifiques (logiciel de simulation, construction, techniques de récupération, mise en œuvre des propulseurs, …). 

Ci-dessous une liste non exhaustive:

III: Quelques conseils pour l’initiation:

Je vous recommande très fortement un kit de fusée de type low-power (à faible puissance). En plus d’êtres peu coûteux, ces modèles sont très simples à aborder, vous permettront de découvrir au mieux les différents éléments d’une fusée et sont souvent très performants !

Le plus simple est d’acheter un starter-kit qui contient tous les accessoires nécessaires pour une première expérience : rampe de lancement, système d’allumage électrique, le modèle. Une telle offre permet de conserver la rampe et le système d’allumage pour les prochaine fusées si vous êtes toujours intéressés.

Si vous êtes un peu bricoleur vous pouvez toujours vous fabriquer votre propre rampe de lancement et système d’allumage électrique. Dans tous les cas, ne faites jamais voler un modèle sans rampe de lancement et veillez à toujours respecter les instructions du fabriquant sur le moteur utilisé !

Le plus important dans ce loisir est de toujours lire correctement les instructions fournies par le fabriquant. Lors de l’assemblage du modèle ne vous précipitez pas, prenez votre temps, quitte à construire votre modèle en plusieurs jours. Vous verrez, le résultat sera là ! Rappelez-vous qu’une fois votre modèle en l’air, vous n’êtes plus maître de rien, c’est au modèle de faire son ‘job’.

Classement des kits du fusées

Les kits de fusée de types low-power sont classés suivant leur niveau de difficulté d’assemblage :

Ready to fly Le modèle est déjà assemblé et est près à voler.

E2X ou Quick-kit
Le kit contient quelques pièces à assembler soi-même. Pour vous aider, les pièces à assembler sont colorées et très facile à assembler. De plus les modèles sont déjà peints.

Skill Level 1
Ces modèles nécessite quelques mesures, collages et d’être peints. Leur assemblement prennent maximum un après-midi.

Skill Level 2
Requière quelques techniques basiques de construction et de finition. Leur assemblement prennent maximum une journée complète.

Skill Level 3 Requière quelques techniques modérées de construction et de finition. Leur assemblement prennent maximum quelques jours.

Skill Level 4 Kits qui demandent le plus d’expérience. Requière des techniques avancées de construction et de finition. Leur assemblement prennent plusieurs jours dépendant du niveau de détail demandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.