Une rapide introduction

Les fusées peuvent être des reproductions à petite échelle de vrais modèles, des copies stylisées de véritables fusées, des modèles de fantaisies (ex : avions spatiaux) ou encore des modèles complètement fous, tels que des carottes volantes, la célèbre fusée ACME (Photo 1), des WC chimiques (Photo 2)…

Photo 1 – © FlisKits, Inc., Model Rocket Kits & Supplies.

Photo 2 – © Rocketsandthings, Estes model.

 

L’astromodélisme est né dans la fin des années 50 aux États-Unis. En effet, les premiers modèles de micros-fusées ont commencés à faire leur apparition dans les années 1957, aux États-Unis. Néanmoins ce fut en 1954 que le premier modèle de micro-fusée fut construit, ses créateurs sont Orville H. Carliste, gérant d’un magasin de chaussures situé au Nebraska ainsi qu’amateur pyrotechnicien, et son frère, Robert, constructeur d’avions.

Même si longtemps resté dans l’ombre, les modèles de rockets se sont peu à peu étendus, aujourd’hui de nombreuses personnes dans le monde pratiquent cet agréable et passionnant hobby.

Un loisir pour petits et grands, qui peut être abordé de différentes manières: certains trouveront leur satisfaction en achetant un des divers kits déjà présents sur le marché ; d’autres auront pour but de construire leur propre modèle. Ainsi la construction de son propre modèle de fusée mettra en avant principalement le côté scientifique où différents principes mathématiques, physiques et autres techniques se devront d’êtres appliqués. Néanmoins, il ne s’agit pas seulement d’une activité intellectuelle, car une fois sa fusée idéale planifiée, imaginée, il faudra la construire…

 

exemple de kit
Photo 3 – Exemple de kit à monter soi-même, ici d’une fusée Arreaux mid-power de Aerotech.

 

Structure de base d’un modèle

Un modèle de fusée est normalement construit à partir de matériaux légers tels que le bois, le carton, le carbone, le plastique… La fusée en elle-même, est généralement constituée (exemples d’exceptions photos 1 & 2) d’un tube qui forme le corps de la fusée, de 3 ou 4 ailerons pour stabiliser le modèle, d’une ogive ainsi que des « rails«  de guidage pour maintenir verticalement la fusée sur la rampe de lancement.

fusee
Photo 4
– Exemple d’apparence d’une fusée de base.

 

A l’intérieur, au niveau des ailerons, se trouve le logement du moteur. Aussi appelé micro propulseur, seulement des moteurs achetés dans le commerce sont utilisés dans l’astromodélisme. Le logement du moteur ou bloc moteur est un ensemble formé d’un tube, d’anneaux de centrage et d’un crochet permettant de retenir le moteur à l’intérieur de la fusée:

structure interne basique
Image 5 – Le MMT (Motor Mount Tube) en détail.

 

  • Le tube moteur permet de maintenir le micro propulseur à l’intérieur de la fusée.
  • Les anneaux de centrage permettent d’aligner le tube moteur à l’intérieur de la fusée en étant collés à ce dernier ainsi qu’au corps de la fusée.
  • La rondelle de retenue est collée à l’intérieur du tube moteur et empêche au moteur de partir vers le haut lors de la poussée.
  • Le crochet moteur permet d’éviter que le moteur sorte du tube lorsque la charge d’éjection est tirée (nous parlerons dans une future partie de cette charge).

Toujours à l’intérieur de la fusée on trouve à l’extrémité d’une cordelette qui fixée au corps interne du tube ou au bloc moteur (dépend des modèles) le système de récupération (parachute ou ruban streamer) lié à l’ogive. (Photo 6)
Est utilisé une ouate de protection située entre le bloc moteur et le système de récupération afin de ne pas endommager ce dernier.

 

petite fusee

Photo 6 – Vue en détail des différents composants d’un modèle de base.

Les modèles de fusées sont lancés à partir d’une rampe de lancement qui guide le modèle durant 100-150 cm. Le lancement se produit exclusivement en utilisant un système électrique commandé à distance. L’allumage pour les petites fusées prend seulement une fraction de seconde, mais les rockets à puissance élevé peuvent prendre beaucoup plus longtemps, du fait de l’importante contenance de combustible, tout dépend du moteur utilisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *